pour 2 chœurs SATB, 4 percussions

Exploration de thèmes religieux et mystiques – la vie, la mort, l’oubli, la vie après la mort –, Corpus rassemble deux textes écrits à 800 ans d’intervalle : le poème Corpse de l’écrivain britannique Michael Symmons Roberts, que l’on entend partiellement dans l’introduction et à la fin de l’œuvre, et l’hymne Dies Irae, réparti entre les deux chœurs, de manière contrapuntique, antiphonique ou homophonique. Quelques courts extraits de textes bibliques sont également cités. La percussion occupe une place importante dans la pièce, en particulier les peaux et les métaux. Les deux principaux textes se terminent en même temps et sont suivis d’un bref postlude très différent du point de vue musical : le texte en hébreu est tiré de l’Ecclésiaste (1:7) et l’écriture musicale rappelle la musique traditionnelle du Moyen-Orient et laisse également entendre de douces textures chorales. Ce postlude crée un effet de transition vers un nouveau lieu musical et spirituel, représenté par l’image englobante de la mer.

Interprété par:
Kammerchor Stuttgart
TorQ percussion Quartet
Frieder Bernius, Chef d'Orchestre