Texte de André Alexis

«Lorsque j’ai parlé à l’écrivain André Alexis de la manière d’aborder le thème de Jérusalem, il a suggéré de prendre pour point de départ l’idée de pont comme métaphore de la connexion (Jérusalem étant un lieu où se rencontrent plusieurs cultures), le pont comme symbole érotique, symbole de désir. Il a composé des vers inspirés de cinq ponts existants : le Pont-Neuf à Paris, le Pont en arche de Shaharah au Yémen, le pont mycénien de Kazarma, le Si-o-se Po d’Ispahan en Iran, et le pont Alexandra (favori de notre enfance à Ottawa). Tous ces ponts jalonnent ce voyage menant au pont ultime de Jérusalem; un pont imaginaire, inachevé, qui rattache ce monde aux meilleures représentations que nous pouvons en imaginer.»

James Rolfe, 2012

Interprété par:
Françoise Atlan, soprano
Kiya Tabassian, setar
Pierre-Yves Martel, viola da gamba
Yair Dalal, oud/violon
Ben Grossman, percussion
Paul Jenkins, organ
SATB quartet
David Fallis (conductor)