Texte de Michael Redhill

pour narrateur, violon, violoncelle et piano

« Ceci est une fable. » Ainsi débute l’histoire écrite par Michael Redhill, en nomination pour le prix Giller, au sujet d’un menteur congénital qu’une excroissance située sous le bras trahit en chantant chaque fois qu’il ment. C’est donc avec la notion de fable que Daniel a entrepris de mettre en musique le texte de Redhill, prenant comme références historiques l’Histoire du soldat de Stravinsky et Wozzeck de Berg. À l’instar de Stravinsky, la musique de Daniel est directe et sans ornement, renonçant à illustrer le contenu littéraire. Mais Daniel ne s’est pas arrêté à composer une musique de soutien pour le texte; comme l’opéra de Berg, la composition est dotée d’une structure indépendante du texte, une logique interne qui lui est propre. Pour Daniel, la musique se déploie « dans ce que j’appelle un rapport “hétérophonique” avec le texte, dans le sens où la structure musicale dépend directement de la structure et des intentions du texte, mais la pièce conserve tout de même une arc hitecture musico-dramatique indépendante.

Interprété par:
Michael Redhill, narrateur
Gryphon Trio