pour chœur SSAATTBB 

Commande de Soundstreams pour le festival biennal University Voices de 2006, la pièce When Lilacs Last in the Dooryard Bloom’d s’inspire de l’élégie de Walt Whitman dédiée au président américain Abraham Lincoln assassiné en 1865. Une première version pour piano a d’abord vu le jour, Lilacs, où le rythme et la cadence des vers libres étaient interprétés comme une trame narrative musicale. Dans la présente version, Rolfe a réhabilité le texte de Whitman pour en faire une texture chorale très dense à huit voix qui intègre les dissonances du piano de la version précédente. Le poème de Whitman exprime d’abord la douleur de la disparition de Lincoln, « la grande étoile disparue », pour ensuite célébrer le renouvellement naturel du printemps, avant de conclure par l’acceptation de la « mort agréable et apaisante » qui met un terme aux souffrances humaines.

Interprété par:
University Voices
Dr. Martin Neary, Chef d'Orchestre